Devenir architecte

Devenir architecte

Welcome to our blog dedicated to architecture, landscape and design.

Une façon unique de célébrer la femme à l’EAMAU (Ecole Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme) Partie 1

 

CONCOURS 08 Mars EAMAU 2019 (1ère édition)

 

Les mois de Février et Mars 2019 ont vu se dérouler plusieurs activités à l’EAMAU. Ceux-ci visaient principalement à mettre la femme à l’honneur et à favoriser un moment de réflexion  et de partage autour des problématiques d’aménagement urbain que rencontrent les villes africaines. Les différentes activités étaient tournées vers le rôle de la femme dans les métiers de la ville. L’une des principales activités étaient le concours d’architecture et d’aménagement paysager. 

 

Thème : « Vers des cités africaines durables : Eco-Aménagement sur la berge du lac ouest de Nyekonakpoè à Lomé »

 

I. Présentation de l’association

 

L’Ecole Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme au cours de l’année académique 2010-2011 sous la direction de Dr KOUADIO NDA NGUESSAN, avec le concours du personnel de l’administration, ont proposé et permis aux étudiantes inscrites à l’EAMAU de commémorer la Journée Internationale des Femmes, célébré chaque année le 08 Mars.

Cette idée avait a pour objectif principal de donner un champ d’expression académique, culturelle et managériale aux étudiantes dans un cadre de formation supérieure dominé par les hommes. Depuis lors, cette tradition s’est perpétuée avec l’organisation de plusieurs activités sous la responsabilité des filles inscrites à l’EAMAU toutes filières confondues.

 

Les objectifs spécifiques de l’association des étudiantes de l’EAMAU sont :

 

- Resserrer les liens entre les étudiantes des 14 nationalités de l’école que sont : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée Biseau, la Guinée Équatoriale, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo ;

- Promouvoir l’insertion de la femme dans les métiers de la ville ;

- Cultiver l’inspiration et la créativité chez les étudiantes de l’EAMAU à travers des activités didactiques et ludiques en commémorant le 8 Mars.

 

 

A l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, le 8 Mars, plusieurs activités sont organisées. Il s’agit entre autres de conférence-débats, de kermesses, d’activités sportives, d’actions sociales, de vernissages, de soirée récréative et surtout de projets.

Au cours des éditons antérieures, les projets relevant des domaines de formation, étaient conçus et réalisés avec le soutien de quelques partenaires et de l’administration de l’école. Parmi ces projets se trouve la création d’un espace de restauration (Espace pavé) en 2016.

Cette année, dans le but de donner au projet une échelle plus grande, le comité d’organisation constitué des étudiantes de licence III, organise la 1ère édition du concours 8 Mars EAMAU.

 

II. Missions du Concours 8 Mars EAMAU

 

1. Vision du Concours

Il s’agit d’un concours d’idées destiné aux étudiants de l’EAMAU sur un thème général en relation avec la ville africaine.

La vision de ce concours est de :

 

- Promouvoir la mixité des groupes d‘études ;

- Favoriser l’intégration de la femme dans les métiers de la ville ;

- Développer des compétences d’organisation et de leadership chez les étudiantes ;

- Inculquer aux futurs professionnels la notion de collaboration homme-femme ;

- Encourager la parité dans une profession à forte dominance masculine ;

- Réunir les étudiants de l’EAMAU autour des problématiques de la ville africaine.

 

2. Résultats attendus

- Faire participer au moins une dizaine d’équipes mixtes ;

- Stimuler le génie intérieur et la créativité chez les participants ;

-  Faire de ce concours un espace où les jeunes étudiantes qui façonneront le monde de demain puissent s’exprimer sur des réflexions à travers des solutions pour des villes africaines meilleures.

 

III. THEME DU CONOURS 8 MARS EAMAU : « Vers des cités africaines durables : Eco-Aménagement sur la berge du lac ouest de Nyekonakpoè à Lomé »

 

Face à une croissance exponentielle de la population africaine source de nombreux problèmes, l’équipe d’organisation décida de faire un focus sur l’environnement en portant un regard sur la problématique des berges lagunaires. En effet, nombre de ces berges lagunaires en zone urbaine africaine rencontrent des problèmes d’insalubrité et d’occupation non réglementaire par des habitats spontanés empêchant ainsi l’attractivité de ces atouts naturels.

 

Site du projet

 

Dans le cadre d’apporter une approche de solutions aux problèmes identifiés, ce concours s’est orienté sur le lac Ouest au quartier Nyekonakpoè comme exemple. La superficie du lac et de sa berge à aménager vaut 38,62 ha soit 0,39 km².

Les objectifs de ce choix sont entre autres :

-  Apporter des solutions au problème d’insalubrité des berges lagunaires au cœur de la ville de Lomé.

- Améliorer le cadre de vie des populations, leurs loisirs ainsi que l’économie locale à travers un éco-aménagement de la berge du lac Ouest.

 

 

Critères d’évaluation

 

Les critères d’évaluation des projets étaient :

 

- Le respect du thème ainsi que règlement ;

- La performance énergétique du projet proposé ;

- L’aspect écologique ;

- L’originalité et aspect novateur des propositions du projet ;

- L’argumentation et présentation de la proposition ;

- L’aspect économique de la proposition ;

- La pérennisation du projet ;

- L’intégration du projet dans son contexte.

 

 

Nous vous revenons très bientôt avec une description des projets lauréats.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article